VOUS Y ÉTIEZ ?
ASSOCIATION NORMANDY 44 - 90ème DIVISION US

Thème n° 1
Juin Juillet 44
Région de Périers

Thème n° 2
Juin Juillet 44
Région de Périers

Thème n° 3
Jack Gille a retrouvé
son parrain
Peter Bezel !

Thème n° 4
358th Infantry Officers
Reunion, St Louis Missouri
30 Mai 1948

Thème n° 5
358th Infantry Reunion
Kansas City Missouri
29 Mai 1949

 

AVIS DE
RECHERCHE

Un Français, né le 25 Juin 1944, dans un hôpital de campagne américain, recherche son parrain

Jack Gille de Cherbourg nous raconte l'histoire suivante :


Peter Bezel

Le 3 Juin, mes parents Roger and Suzanne Gille habitaient dans le petit village de Appeville, en bordure des marais, à quelques kilomètres au nord de Baupte. Mon père avait 20 ans, et il devait se cacher des allemands pour éviter le travail forcé en Allemagne.

A l'aube du 6 Juin, la ferme est envahie par les parachutistes de la 101e Division Aéroportée, mais elle ne sera réellement libérée que le 13 Juin par l'Infanterie.

Le 24 Juin, ma mère accouche du bébé (moi). On demande de l'aide au poste de secours américain tout proche, situé au Manoir d'Ozeville. Là-bas, les docteurs pensent qu'il vaut mieux envoyer ma mère à l'hôpital américain de Sainte-Mère-Église. En cours de route, le chauffeur de l'ambulance change d'avis, et emmène mes parents vers un autre hôpital de campagne, situé près de Carquebut, un kilomètre à l'est de la ville de Chef-du-Pont, sur la route qui mène aux Forges et à Utah-Beach. Cet hôpital de campagne semble tout neuf, et ma mère est peut-être l'une des premières "clientes".

Je suis né pendant la nuit du 24 au 25 Juin. Le nom d'un des médecins était "Gordon". Quelques heures plus tard, une ambulance nous a tous ramenés à la ferme de Appeville (ferme nommée "Le Netz").


Peter Bezel en 1945
à Reims France

Pour remercier nos libérateurs, mes parents décident de demander à un médecin américain d'être mon parrain. Il s'appelle Peter Bezel et ils m'ont donné pour prénom : "Jack".

Mon père a vu Peter Bezel pour la dernière fois le 4 Juillet à Saint-Jores. C'était le deuxième jour de la grande attaque vers le Mont-Castre (Hill 122) puis vers Périers.

Peter Bezel a écrit plusieurs lettres et envoyé des photos à mes parents. En Novembre 1945 il était à Reims, en France. Il a alors été démobilisé, et est rentré à Chicago ou dans les environs. Nous avons reçu sa dernière lettre en 1962. Il habitait alors : 664 Street 13th, San-Pedro, California.

Depuis, nous n'avons pas eu de nouvelles, et il me manque.

Pouvez-vous m'aider à trouver ce qu'il est advenu de mon parrain Peter Bezel ?

Signé Jack Gille, Cherbourg France.

Si vous avez des renseignements, veuillez contacter notre Association


Peter BEZELJ
retrouvé !

Jack Gille, français né le 25 Juin 1944 dans un hôpital de campagne américain, a retrouvé son parrain
  Le 11 Avril 2000, Jack Gille nous dit avoir retrouvé son parrain Peter Bezelj à San Pedro, en Californie. La difficulté de la recherche était dûe au fait qu'il était sur la liste rouge du téléphone, mais après avoir contacté le frère de celui-ci, Jack a pu parler à son parrain.

Beaucoup de larmes et d'émotion. Bezelj était d'origine tchèque, ce qui explique le J à la fin de son nom. Peter a des problèmes de santé mais parle encore Français. C'est d'ailleurs pourquoi on l'avait utilisé dans cet hôpital de Campagne US installé à Chef-du-Pont, pour faciliter les relations avec les civils soignés en même temps que les soldats blessés.

Jack Gille remercie la longue chaîne de solidarité qui lui a permis de retrouver son parrain, que bien sûr il n'avait vu que le jour de sa naissance. Jack Gille envisage un voyage aux USA pour enfin rencontrer et serrer dans ses bras son cher parrain.

red arrowRetour au début de la page

tube.gifPage d'accueil / Homepagetube.gif
Document mis à jour le
© 1998-2003
Webmaster pour l'Association Normandy 44- 90e Division US