LU DANS LA PRESSE
ASSOCIATION NORMANDY 44 - 90ème DIVISION US

Lu dans la Presse

Informations

Actualités

Notre projet est massivement relayé par la presse,
qu'elle soit locale ou internationale

Logo Ouest-France
9 Juin 1999

Millières : Il y a 55 ans, ils délivraient la commune

Les Vétérans américains qui ont délivré la commune autour de la stèle
Les Vétérans américains qui ont délivré la commune les 26, 27 et 28 Juillet 1944 autour de la stèle érigée par la commune

Ils avaient 18, 19, 20 ans en 1944. Cinquante-cinq ans plus tard, douze Vétérans américains du 28e Régiment de la 8e Division d'Infanterie sont revenus en pèlerinage sur les lieux où, du 8 au 28 Juillet 1944, ils ont mené de durs combats pour libérer la France. Une stèle a été érigée en leur honneur par la commune.

"La 8e Division d'Infanterie, à laquelle votre Régiment appartenait, n'a pas été épargnée. Entre Lithaire et Millières, du 8 au 28 Juillet, 716 de vos camarades sont tombés [...] Le sacrifice de tous ces jeunes nous vaut aujourd'hui de vivre en France sous un ciel et sur une terre de liberté [...] En érigeant cette stèle, la commune de Millières veut, avant tout, confirmer et perpétuer la nécessité impérieuse du devoir de mémoire"
a déclaré Pierre Tripon, le Maire, en s'adressant aux douze Vétérans revenus pour la première fois en pèlerinage sur les lieux de leur combat. Cette stèle du souvenir a été érigée par la commune sur la route qui relie le CD 900 au bourg et à l'église.

Débarqués à Utah-Beach, puis dirigés vers Montebourg et Saint-Sauveur-le-Vicomte, "ils étaient le 8 Juillet à Lithaire" où ils ont engagé le combat avec l'ennemi et "ils ont libéré Vesly le 13 Juillet." De là, dans le bocage, entre Vesly, Saint-Patrice-de-Claids, Laulne et la lisière de Millières, "ils ont mené des combats en face à face du 13 au 26 Juillet", rappelle Pierre Tripon. Le 26 Juillet, ils ont atteint l'axe Lessay - Périers (CD 900). "Ils ont attaqué Millières et détruit l'église par un tir d'artillerie puissant." L'église était un point stratégique pour les Allemands, car elle était située sur un point culminant : "L'observateur allemand pouvait voir toutes les opérations qui se déroulaient sur le terrain sur plusieurs kilomètres à la ronde. Le 27 à midi, ils arrivaient au pied de l'église (en bas de la côte) ; le soir, ils atteignaient l'axe Périers - Pirou et, le 28 au soir, ils étaient à l'extrémité sud de Millières. Le lendemain, ils étaient à Coutances."
Vingt jours de combats d'une grande violence entre Lithaire et Millières où les pertes se sont élevées à 716 hommes
"dont, je crois, 208 disparus, dit le Maire. C’était très difficile, confie, avec émotion, Mike Eliasof, un Vétéran : beaucoup de nos camarades ont été tués ou blessés dans ce combat".

Quant à la population, "devant le danger, dès le 13 Juillet", elle prenait la route de l'exode, se souvient Yvette Retru. "La dernière nuit, nous avons couché dans le jardin de nos voisins. On se réveillait avec des éclats partout, même lorsque les obus éclataient on dormait. On en était arrivé à un point... On survivait, c'est tout".
De retour le 28 avec d’autres réfugiés, Yvette Retru se rappelle : "On a vu les Américains installés dans le bourg, la Mairie, avec un Maire provisoire, des drapeaux partout. Nous avons fait le tour de la commune en vélo pour voir si les maisons étaient encore là".

red arrowRetour au début de la page

tube.gifPage d'accueil / Homepagetube.gif
Document mis à jour le
© 1998-2003
Webmaster pour l'Association Normandy 44- 90e Division US